Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 13:54

de Rian Johnson                                                                   (SF - Durée : 1h50)

avec Joseph Gordon-Levitt, Bruce Willis, Emily Blunt, Jeff Daniels, ...

 

 

2044. Joe est un Looper, un tueur professionnel destiné à éliminer des personnes du Futur envoyés dans son Présent. Et c’est sans état d’âme, sans scrupule, il poursuit ses missions.  

 

Jusqu’au jour où la victime suivante lui ressemble trait pour trait en plus âgé. Il s'aperçoit très vite que c’est lui-même. Joe comprend rapidement qu’il n’a que deux solutions : tuer l’homme ou le laisser s’enfuir.

 

 

 

LA NOTE DE PASSIFLORE :    

  

C'est sans conteste la performance de Joseph Gordon-Levitt qui change la donne : transformé grâce aux maquillages et aux effets spéciaux, il ressemble à s'y méprendre à un Bruce Willis jeune. Étonnant. (voici d'ailleurs une petite vidéo). A ses côtés donc, Bruce Willis qui poursuit la carrière dans la catégorie action (même s'il commence à se faire vieux, il va tout déchirer dans Die Hard 5. MàJ : ou pas...). La belle Emily Blunt ("L'Agence", "Le diable s'habille en Prada", "Petits meurtres à l'anglaise", "Wolfman", ...) apparaît en seconde partie de film.  

  

Et si durant les 1h50 du film il y a un certain nombre de lenteur, l'ensemble reste convenable. Les effets spéciaux sont là, on se laisse facilement embarquer par le scénario et le jeu des acteurs.     

 

 

  LOOPER  bande-annonce

 

looper.png

 

 

 

 

Repost 0
Published by Passiflore - dans Archives film 2012
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 13:42

de  Pal Sletaune                                                         (Drame - Durée : 1h35)

avec   Noomi Rapace,   Kristoffer Joner,   Vetle Qvenild Werring,   ...

 

 

Anna et son fils Anders emménagent dans leur nouvel appartement. Se sentant traquée par son ex-mari cette mère de famille devient de plus en plus paranoïaque et achète un babyphone afin de pouvoir mieux surveiller son fils.

 

C'est alors qu'elle entend des cris provenant de l'appareil.

 

 

 

LA NOTE DE PASSIFLORE :

 

Dans la lignée de "Shutter Island" de Martin Scorscese, ce film est dramatique et assez sombre. On est parfois dans le brouillard car Pal Sletaune, le réalisateur, tente de brouiller les pistes...  Et c'est tant mieux !! C'est moins bien fait que celui de Scorscese mais le réalisateur norvégien réussit tout de même à nous entraîner dans les tréfonds de la psychologie d'un cerveau tramatisé (jusqu'à s'y perdre lui même parfois !!??)

 

Malgré une certaine lenteur, Noomi Rapace tient le pari de nous tenir en haleine. Cela ne fait pas peur comme j'ai pu le lire ici et là, mais de bout en bout, on se demande dans quel genre se situe le film. Puis tout se dénoue à la fin. Noomi Rapace nous confirme encore une fois son talent d'actrice. Après la saga "Millénium", "Sherlock Holmes 2" - et prochainement dans "Prometheus" de Ridley Scott - elle nous livre ici le désespoir d'une mère.

 

Un bon film qui nous vient de Norvège et qu'on aimerait voir sur nos écrans plus souvent.

 

 

bande-annonce  BABYCALL

        Babycall : affiche

 

 

 

 

Repost 0
Published by Passiflore - dans Archives film 2012
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 17:11

de Lorraine Levy                                                            (Drame - Durée : 1h45)

avec  Emmanuelle Devos,  Vincent Elbé,  Jules Sitruk,  Mehdi Dehbi,  ...

 

 

 

Au détour d'une analyse de sang, Orith s'étonne que le groupe sanguin de son fils Joseph soit différent de celui de la famille. Les pensant faussés, l'examen est renouvelé mais celui-ci confirme les premiers résultats.

  

Orith décèle enfin la vérité auprès de l'hôpital : à la naissance de son fils, il a été échangé par mégarde avec un autre.

  

Après le contrecoup, les remises en question fusent pour les 2 enfants désormais adolescents. L'un est Juif, l'autre est Arabe.  Que vont-ils devenir ?

 

 

 

LA NOTE DE PASSIFLORE :

 

Le casting est vraiment excellent : Emmanuelle Devos et Pascal Elbé en tête ainsi que les jeunes Jules Situk (que l'on a connu grâce au film "Moi César 10 ans 1/2  1 mètre 39" ou "Vipère au poing" au côté de Catherine Frot) et Medhi Dehbi qui n'a que quelques films à sont actif mais qui s'en sort pas trop mal.

  

Côté bande-son, on peut y entendre rapidement Nael Naim avec "My dreams" mais rien de particulier qui m'emporte plus dans ce long-métrage, dommage. Une belle musique, en fil rouge tout au long du film, aurait été un point fort pour le film.


Selon moi, c'est la mise en scène qui pêche !! La réalisatrice Lorraine Levy a réussi à capter le conflit israélo-palestinien qui, a n'en pas douter, est particulièrement difficile. Mais son long-métrage a un gros point faible : l'émotion n'est pas réellement au rendez-vous. Je ne demandais pas forcément des scènes larmoyantes mais ces scènes auraient été nécessaire pour apporter au film un véritable aspect dramatique. Là, on passe plusieurs fois à côté de ce qui aurait enclencher de belles émotions, vraiment dommage.  

 

 

 

  bande-annonce  LE FILS DE L'AUTRE

  le-fils-de-l-autre.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by Passiflore - dans Archives film 2012
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 13:44

MON COUP DE COEUR

  

 

 

de Matthieu Delporte et Alexande de la Patellière  (Comédie - Durée : 1h50)

avec Patrick Bruel, Charles Berling, Valérie Benguigui, G. de Tonquédec, ...

 

 

Pierre est choqué par ce qu'il vient d'entendre. Lors d'une soirée familiale, son beau-frère annonce le prénom que sa femme et lui ont choisi pour leur premier né.  De là, les reproches les plus enfoui vont ressurgir et enflammer la soirée.

 

 

 

LA NOTE DE PASSIFLORE :

   

[ vu en avant-première ]

  

J'ai vraiment beaucoup aimé. C'est très drôle et finement écrit. Sans réelle fausse note, le scénario bénéficie d'un excellent casting qui relève le tout au rang de 'comédie'. La réalisation est fait en 8 clos et les 5 acteurs principaux - à coups de battle - s'en donnent à coeur joie. C'est juste bien fait, bien construit, une situation qui pourrait arriver à tous.

  

Le casting est topissime : Patrick Bruel (le chanteur-acteur est excellent), Charles Berling, Valérie Benguigui (que j'adore !!), Guillaume de Tonquédec et Judith El Zein.

     

Le petit bémol : voir 5 personnes s'engueuler pendant 1h50, faut aimer. Mais ma foi, c'est rudement bien fait, très drôle comme dit plus haut, et c'est divertissant. Je ne dévoilerais pas le fameux prénom pour ne pas gâcher l'effet de surprise. 

   

Le petit plus du film : un générique de début qui ne contient que les prénoms des acteurs, réalisateurs et équipes techniques, original.

  

A voir absolument.

 

 

bande-annonce  LE PRENOM 

 

le-prenom.jpg

 

 

 

Au final, 3,3 millions de spectateurs pour "le prénom", joli succès (mérité). Bravo !!! 

 

 

 

Repost 0
Published by Passiflore - dans Archives film 2012
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 12:09

de Daniel Cohen                                                           (Comédie - Durée : 1h25) 

avec  Jean Reno,  Michael Youn,  Julien Boisselier,  Raphaelle Agogué,  ... 

  

 

 

Jackie Bonnot, fin cuisinier amateur, rêve de travailler dans de grands restaurants. Mais à cause de ses goûts pour la grande cuisine, il n'arrive pas à garder de simples boulots de commis.   

 

Bientôt papa, il se résout alors à prendre un petit emploi de peintre pour subvenir à la venue de l'enfant. Il croise alors la route de Alexandre Lagarde, l'un des plus grands chefs de France.

 

 

 

LA NOTE DE PASSIFLORE :

  

Jean Reno et Michael Youn s'en sortent plutôt bien dans cette comédie. Le reste du casting :  Julien Boisselier (vu dans "Je vais bien, ne t'en fais pas" ou l'excellent "Clara et moi") et Raphaelle Agogué (également à l'affiche de "A l'aveugle"). 

        

La réalisation est sans réelle faille. Quoique très (trop) classique. A mon sens, un film culinaire se doit d'être remonter par diverses "épices". C'est visuellement sans caractère et sans saveur. La bande-son (est inexistante) et la réalisation aurait dû avoir une touche supplémentaire en lien avec le thème, sombre comme le fait par exemple un réalisateur pour un 'thriller' ou sanglant pour un film d'Horreur.    

      

Malgré un sérieux manque de profondeur, c'est après tout une 'comédie' et c'est bien là l'essentiel. J'aurais juste aimé que ce soit un peu plus de drôle encore, c'est visuellement appétissant mais scénaristiquement sans saveur. Disons que je ne me suis pas ennuyée mais que je ne le verrais pas une seconde fois.  

    

Pour les fans du genre uniquement.

 

 

   bande-annonce  COMME UN CHEF

  cimme-un-chef.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by Passiflore - dans Archives film 2012
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 18:05

de Xavier Palud                                                                (Thriller - Durée : 1h30)

avec  Jacques Gamblin,  Lambert Wilson,  Raphaelle Agogué,  Marie Vincent,  ...

 

 

 

Après le meurtre sanglant d'une jeune femme, le commandant Lasalle enquête. Mais il découvre rapidement que d'autres crimes - en apparence sans lien - sont perpétrés dans la ville.

 

 

 

LA NOTE DE PASSIFLORE :

 

Jacques Gamblin et Lambert Wilson sont assez crédibles mais donne une impression d'être lâchés dans l'arène sans directive du metteur en scène.

  

La mise en scène justement manque de pep's pour sa catégorie (thriller) qui aurait dû aller crescendo. Personnellement, je trouve dommage que l'on comprenne trop facilement l'histoire.

  

Ce film, aux abords sanglants, manque cruellement d'un réel scénario. En effet, la trame de fond est intéressante mais le scénario est relativement fade, sans rebondissements intéressants. On tient la première demie-heure et on a tendance à s'ennuyer ensuite. Xavier Palud a su nous tenir en haleine pendant ces 1h30 mais sans véritable attrait.   Déçue.

 

 

bande-annonce  A L'AVEUGLE

   a-l-aveugle.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Passiflore - dans Archives film 2012
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 14:33

de Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, E. Bercot, Eric Lartigau, A. Courtès, ...

avec Jean Dujardin et Gilles Lellouche                    (Comédie - Durée : 1h50)

 

 


En différents sketches, retour sur l'infidélité masculine.

 

 

 

LA NOTE DE PASSIFLORE :

       

- La trame de fond : l'infidélité.   

        

- Le scénario : en format sketches.

       

- L'originalité : plusieurs réalisateurs et auteurs ont participé au projet et apporté leur touche perso.

    

- Le casting : 2 acteurs géniaux Jean Dujardin et Gilles Lellouche entourés de la crème des comédiens francophones (Isabelle Nanty, Guillaume Canet, Géraldine Nakache, Alexandra Lamy, Sandrine Kiberlain, Manu Payet, Mathilda May, Lionel Abelanski). 

         

La bande-son est assez diverse mais parfaitement dans le ton "Boys like me" de Haussmann, "Time to dance" de The shoes, "Just the way you are" de Billy Joel, "Sunshine Raggae" de Laid Black ou encore quelques morceaux en français "Amoureuse" de Véronique Sanson ou "Fidèle" de Charles Trenet.

   

Un film qui retrace tous les stéréotypes de l'infidélité. Ca tranche dans le vif, ça appuie parfois là où ça fait mal. Malgré quelques inégalités, il y a de bons passages (parfois trash, parfois bien cliché) et de bonnes répliques. Les mecs en prennent plein leur grade. C'est caricatural mais réaliste.

  

L'autodérision est, selon moi, le fil rouge de ce long-métrage. J'aurai préféré que ce soit un long-métrage classique mais ma foi, ça rend ce format intéressant et original.  

    

[ Film dédié à Pierre Gamet - ingénieur du son décédé en janvier 2012 - dont Guillaume Canet président de la 37ème Cérémonie des César rendait déjà hommage. ]

 

 

 

bande-annonce  LES INFIDELES

 

les-infideles.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by Passiflore - dans Archives film 2012
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 16:57

de  Eric Guirado                                                               (Drame - Durée : 1h35)

avec  Jerémie Renier, Julie Depardieu, Alexandra Lamy, Lucien Jean-Baptiste

 

 

 

Bruno et Maryline Caron et leur fille sont aux anges; ils quittent leur Nord natal pour aller vivre dans un châlet dans les montagnes d'Annecy.

    

Mais là où devait être le bonheur se trouve le pire des cauchemars.

 

 

 

LA NOTE DE PASSIFLORE :

  

Basé sur des faits réels, l'Affaire Flactif, ce long-métrage retrace dans les grandes lignes cette histoire tristement célèbre [ dont quelques événements ont été modifié (comme par exemple le nom des protagonistes et les lieux, le nombre d'enfants des Flactif etc.) ].

  

Si toute tracée est cette histoire, la réalisation et le casting parfaire l'ensemble. Le réalisateur a bien reconstitué les événements et marque bien l'effet dramatique (crescendo de la haine au passage à l'acte irrémédiable). Côté casting, les "couples" Jérémie Renier / Julie Depardieu et Alexandra Lamy / Lucien Jean-Baptiste sont parfaitement tenu leur rôle mais c'est véritablement Jérémie Renier qui tire son épingle du jeu (prise de poids et coupe de cheveux pour une meilleure ressemblance au vrai personnage). 

  

Niveau bande-son, de bons morceaux ponctuent l'ensemble "Favourite game" de The Cardigans et  "Satisfaction" de Benny Benassi.  Sympa. 

  

Un film à voir tant pour sa dramatique histoire que pour sa mise en scène.

 

 

bande-annonce  POSSESSIONS

      possessions

 

 

 

Repost 0
Published by Passiflore - dans Archives film 2012
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 22:52

de  Phyllida  Lloyd                                                             (Biopic - Durée : 1h45)

avec   Meryl  Streep,   Jim  Broadbent,   Olivia  Colman,   Alexandra  Roach,   ...

 

 

 

 

Retour sur la vie personnelle et politique de celle que l'on appelait  La Dame de Fer, Margaret Thatcher.

 

 

 

LA NOTE DE PASSIFLORE :

 

Le point positif de ce long-métrage est la performance de Meryl Streep [ et un maquillage bluf-fant ] : purement époustouflante, authentique et très convaincante. A chaque nouveau film, elle ne cesse de m'étonner. On la connait depuis les années 70 mais c'est réellement ses dernières années qu'elle diversifie ses choix. Elle sélectionne ses rôles avec justesse et grande variété : en comédie musicale dans "Mamma Mia", en patronne irascible dans "Le Diable s'habille en Prada", en bonne-soeur dans "Doute", en femme devant choisir entre deux hommes dans "Pas si simple" ou encore en cuisinière dans "Julie et Julia".  J'adore !!

      

Malgré tout, ce film a du mal à trouver son but. Celui-ci s'entremèle  entre vie privée et sa vie diplomatique, malmené par une réalisation qui se veut pourtant apolitique.  Pour comparaison, Tom Hooper, le réalisateur de "Le discours d'un roi", a parfaitement maîtrisé son sujet "biopic politique" : raconter l'histoire vraie du roi Georges VI et son handicap tout en laissant de côté sa vie politique. Pari réussit. De son coté, la réalisatrice Phyllida Lloyd s'est, selon moi, emmeler les pinceaux entre ce qu'elle voulait montrer et la réalité des choses, et - de sa vision impartielle - ne va pas en profondeur.  Grave erreur. Elle perd le fil.

    

Rien de plus pour ce film qui, malgré l'énorme prestation de Meryl Streep, ne restera pas dans les mémoires.

 

 

bande-annonce  LA DAME DE FER 

   LA-DAME-DE-FER.jpg

 

 

Meryl Streep a reçu de nombreuses récompenses dont l'Oscar, le Golden Globes, le Bafta Award pour ce rôle qu'elle interprête avec justesse.

 

 

 

Repost 0
Published by Passiflore - dans Archives film 2012
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 16:16

MON COUP DE COEUR

 

 

 

de Luc Besson                                                            (Biopic - Durée : 2h10)

avec Michelle Yeoh, David Thewlis, Jonathan Ragget, Jonathan Woodhouse, ...

 

 

Suu, une birmaine expatriée en Angleterre, retourne au pays pour enterrer sa mère. Sur place, elle découvre l'horreur de la dictature.

 

Fille du général Aung San assasiné en 1947, le peuple birman voit en elle une chance de liberté.

 

 

LA NOTE DE PASSIFLORE :

 

Inspiré de la vraie vie de Aung San Suu Kyi, ce long-métrage est une jolie ode au patriotisme, à la vie et surtout à l'amour.

 

La belle Michelle Yeoh, généralement habituée aux rôles physiques, campe ici un personnage historiquement connu avec habileté et confirme son énorme talent d'actrice. Luc Besson a fait un excellent choix en la prenant pour tête d'affiche. Pour premier rôle masculin, il a choisi David Thewlis (Remus Lupin dans la saga "Harry Potter", entre autres...).

 

Le réalisateur du "Cinquième Élément", "Léon", "Nikita" ou encore "Jeanne D'Arc" tente ici un film beaucoup moins mouvementé mais s'y attelle avec brio et passion [Si la difficulté était grande et le danger énorme dans ce pays encore en pleine guerre politique, Luc Besson et ses équipes n'ont pourtant pas baissées les bras. Bravo à eux, les images sont splendides ]

 

Côté bande-son, de belles musiques ponctuent ce biopic et Sade clôture ces 2h avec "Soldier of Love". On peut entendu également un peu de Walk on de U2 (chanson dédiée à Aung Sun Suu Kyi).

 

Bref, c'est un film à voir tant pour sa beauté visuelle que son message de paix.

 

 

bande-annonce THE LADY

     The Lady

 

 

 

  Aung San Suu Kyi

 

  Aung San Suu Kyi et son père

 

 

Repost 0
Published by Passiflore - dans Archives film 2012
commenter cet article

 

cooltext1426076376.png

aux amoureux du cinéma !!

 


Fan de cinéma ??

Ce blog est pour vous !!

 

 

Cinema

 

 

Vous y trouverez mes synopsis

 

et mes avis personnels !!


 
Vous pouvez, vous aussi, donner votre avis, positif ou négatif, sur les films récents du 7ème art.

 

 

 

------------------------

Mes films préférés

 

N'oublie jamais

Collision

Kiss kiss bang bang

Le cercle des poètes disparus

Slumdog millionaire

La ligne verte

L'âge de glace

Petits meurtres à l'anglaise

Tanguy

Bad Santa

Very bad trip

...

 

 

------------------------

Mes acteurs préférés

 

Robert Downey jr.

Meryl Streep

Rachel McAdams

Emily Blunt

Kristin Scott Thomas

Valérie Benguigui

François Berléand

James Franco    

Stanley Tucci

...

 

 

------------------------