Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 20:23

  Vendredi 24 février 2012 - 21h.  Théâtre du Châtelet, à Paris.

  

 

 

En cette 37ème Cérémonie des César, c'est Guillaume Canet qui a l'honneur de le présider : " Bonsoir, bonsoir à tous et à toutes. Quel accueil !!  Je suis très fier et très heureux et je remercie Alain Tersiron de m'avoir confié la Présidence de cette 37ème Cérémonie des César. Les films nommés ce soir appartiennent tous à des genres totalement différents : le Cinéma d'Auteur, la Comédie, le Film d'époque, sociale, politique, et ils ont pour certains la particularité d'avoir été vu par un très grands nombres de spectateurs; ce qui n'est malheureusement pas le cas chaque année.

    

Cette année est une année record dans l'Histoire du Cinéma français - et ce à l'air du téléchargement ce qui prouve bien que rien ne remplace le plaisir de découvrir un film avec du public et l'ambiance d'une salle de cinéma. Je tiens à saluer ces spectateurs et leur dire un immense merci pour leur fidélité, leur dire que leur désir de cinéma alimente le nôtre, qu'il nous permet de nous exprimer, qu'il nous donne la précieuse liberté de faire des films... 

  

Bien sûr, il y a des mutations complexes et parfois douloureuses pour les laboratoires et les salles, liées à l'air du numérique, mais les cinéastes étrangers nous rappellent que le monde entier envie notre cinéma : sa richesse, sa liberté justement et sa diversité. La singularité de notre cinéma et son audace lui permette aussi de rayonner au delà, bien au delà, de nos frontières. Et chaque année, il fait partager notre richesse culturel au monde entier.  A ceux qui ne sont pas nommés ce soir, rappelez-vous que vous avez participé à ce que cet amour du cinéma reste intact, et c'est quand même cela le but - au delà de toutes récompenses.

  

Avant de conclure, j'aimerais partager avec vous quelque chose qui me touche profondément, j'aimerais saluer la mémoire d'un grand homme - un homme peut connu du grand public - mais un homme très connu de la profession. Son immense talent d'ingénieur du Son a été maintes fois récompensé au César et il a travaillé avec quelques uns des plus grand metteurs en scène comme François Truffaud, Alain Corneau, Jean-Paul Rappeneau, Bertrand Blier, Claude Berry et tant d'autres. Il était comme un père spirituel pour moi et il m'était donc impossible ce soir de prendre la parole sans lui rendre cet hommage : il s'agit de Pierre Gamet (...)

  

Voilà, je vais pouvoir abréger votre attente et je vous le redis : je suis très fier de déclarer cette 37ème Cérémonie des César ouverte. Et maintenant place au Cinéma !!"

  

S'ensuit Antoine de Caunes en maître de Cérémonie pour la 8ème fois consécutives présentant sous forme de sketch les longs-métrages sortis en 2011.

 

 

    cesar-2012.png

   

 

 

 

    Voici les gagnants de cette 37ème Cérémonie des César :

     

 

César du Meilleure Espoir Féminin : ex-aequo pour Naidra Ayadri  (pour Polisse) et Clotilde Hesme  (pour Angel et Tony)

 

César du Meilleur Second Rôle Masculin : Michel Blanc  (pour L'Exercice de l'Etat)

 

César du Meilleurs Costumes : Anaïs Roman  (pour l'Apollonide)

 

César du Meilleur Décor : Monsieur Laurence Bennett  (pour The Artist)

 

César du Meilleur Film d'Animation : Le chat du Rabbin  (pour messieurs Joann Sfar et Antoine Delesvaux)

 

César du Meilleur Espoir Masculin : Grégory Gadebois  (pour Angele et Tony)

 

César du Meilleur Premier Film : Sylvain Estibal  (pour Le cochon de Gaza)  

 

César du Meilleur Film Documentaire : Tous au Larzac  (pour Christian Rouaud)

 

César du Meilleur Musique : Ludovic Bource  (pour The artist)

 

César du Meilleur Second Rôle Féminin : Carmen Maura  (pour Les femmes du 6ème étage)

 

César du Meilleur Court-Métrage : L'accordeur  (pour Olivier Treiner)

 

César du Meilleur Scénario Original : Pierre Schoeller  (pour L'exercice de l'Etat)          

 

César de la Meilleure Photographie : Peter Ionivo  (pour The Artist)

 

César de la Meilleure Adaptation : Yasmina Rezza et Roman Polanski  (pour Carnage)

 

César du Meilleur Montage :  Laure Dedette  (pour Polisse

 

César du Meilleur Son :  Julie Brenta, Cécile Ranc, Olivier Hespel  (pour L'exercice de l'Etat)

 

César du Meilleur Film Etranger : Une séparation  (pour Asghar Farhadi)             

 

César du Meilleur Réalisateur : Michel Hazanavicius  (pour The Artist)

 

César de la Meilleure Actrice : Bérénice Béjo  (pour The Artist)

 

César du Meilleur Acteur : Omar Sy  (pour Intouchables)

 

 

Et pour remettre le dernier trophée, le César du Meilleur Film, le président Guillaume Canet revient pour le remettre en personne : The Artist

 

 

 

RESUME DE LA SOIREE :       

 

 

 

Une jolie soirée dont voici les meilleures images.

    

On a pu assister aux performances scéniques de Alexandre Astier, Sara Forestier, Valérie Lemercier, Julie Ferrier, Laurent Laffite et Kad Merad ; moments d'humour aussi sympa que l'année précédente.

 

Le gros flop de la soirée c'est sans nul doute "Polisse" qui, avec 13 nominations, ne remporte que deux trophées : Meilleur espoir Féminin pour Naidra Ayadri et Meilleur Montage.  Dommage pour le reste du casting.

 

L'étonnante présence de Mathieu Kassovitz qui, furieux de n'avoir eu qu'une seule nomination pour son film "L'Ordre et la Morale" avait insulté le Cinéma français via les réseaux sociaux.  Suivit d'une "boulette" de Mathilde Seigner qui gache un peu la récompense de Michel Blanc - qui de son côté l'a bien pris.  Bad !!  

     

 

Comme chaque année, un hommage est rendu à la communauté artistique.  Ainsi, l'on a pu apercevoir ces acteurs, producteurs, ingénieurs-son ou encore attachés de presse qui nous ont quitté en 2011 et en particulier à Annie Girardot décédée le 28 février 2011. 

 

 

Antoine De Caunes rend ensuite hommage à l'actrice britannique, Kate Winslet et c'est Michel Gondry (avec qui elle a travaillé sur le film "Eternal Sunshine of the spotless night") qui lui a ensuite remis un trophée d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. Après un petit discours de Michel Gondry pour Kate (qui s'est amusé à parler de sa poitrine et son derrière) : " (en français) Bonsoir mesdames et messieurs, (puis continuant en anglais) on pourrait croire que, après avoir travaillé avec Roman Polanski l'année dernière, je parle parfaitement français et bien malheureusement c'est loin d'être le cas. Contrairement au métier d'acteur, et bien il y a des choses qu'on ne peut pas imiter et en l'occurrence je ne peux pas faire semblant de parler français. 

  

C'est un énorme honneur pour moi d'être ici, de recevoir ce César, qui est une reconnaissance, et une reconnaissance que nous avons la chance de faire partie d'une communauté cinématographie internationale dans laquelle nous jouons tous un rôle. J'aimerais remercier tous ceux qui sont responsable de la décision prise de me décerner ce prix.  Ce prix aurait pu être donner à quelqu'un d'autre et vous avez décidé de le décerner à moi donc je vous en remercie.

 

Je sais que c'est une grande chance d'être ici ce soir mais aussi d'avoir l'occasion d'aimer réellement mon travail et d'avoir travaillé avec des réalisateurs, des acteurs de qui j'ai beaucoup appris et qui font que je vais travailler tous les jours,  heureuse, qui me permettent de raconter des histoires, de faire des erreurs et de continuer à apprendre. 

 

J'aimerais remercier tous ceux qui m'inspirent et qui m'encouragent à aller plus loin et j'aimerais remercier Michel Gondry particulièrement d'avoir parler de mon derrière et de ma poitrine à la télévision française et c'est vraiment la seule chose pour lequel je le remercie car ce n'est pas un très bon réalisateur en réalité, (dit-elle ironique). Michel était une véritable porte d'entrée pour moi dans le cinéma français, c'est une grande chance et j'aimerais également mentionner Roman Polanski de m'avoir donner l'occasion de dire une fois dans ma vie j'ai travaillé avec Roman Polanski (...) et conclut en français : Merci de votre gentillesse et de cette charmante soirée".  

 

 

 

Grand gagnant donc, le film "The Artist" qui remporte ce soir 6 Trophées dont celui de Meilleure Actrice pour Bérénice Béjo qui obtient enfin sa première récompense pour ce film : "(en larmes, elle envoie un baiser à la foule) Je dois vous avouer quelques chose, je le voulais vraiment. Je le voulais !! Je vous ai toutes adoré, toutes les autres actrices qui sont nomimées mais j'le voulais... Je pensais pas que je serais tellement émue mais (euh j'arrive pas à y croire en fait) Je vais essayer de continuer et de mériter ce prix. Voilà je vous remercie, j'y crois pas. Merci beaucoup beaucoup".

   

"Intouchables" quant à lui ne remporte qu'une seule récompense mais non des moindres César du Meilleur acteur pour Omar Sy. Il remercie tout d'abord sa famille et les autres nommés puis conclut : " Bon hein, les gars (Eric Toledano et Olivier Nakache, les réalisateurs d'Intouchables, ndlr) on va pas pleurer !! Eric et Olivier merci beaucoup, merci pour tout. Merci pour la confiance que vous me donner depuis des années, merci pour tout les gars voilà, je vous dois beaucoup euh j'espère juste qu'on est qu'au début de notre histoire voilà les mecs, je tiens beaucoup à vous. Je vous le dois !!, conclut-il ému avant de faire le pas de danse qu'il fait dans le film. Merci beaucoup, je suis comme un ouf !! J'ai fait genre je m'en fou mais j'suis comme un dingue !!!  Merci beaucoup..."       

 

 

 

 

LA NOTE DE PASSIFLORE :

 

J'ai adoré les films "The artist" et "Intouchables" et leurs récompenses est grandement mérités. J'ai explosé de joie pour chacune de leur récompense, c'est dire !!!   Pourtant, après coup, j'ai remarqué qu'il y a tout de même deux oubliés de ces César 2012 : "Omar m'a tuer" et "Présumé coupable". Malgré leur incroyables prestations, le cinéma français les a littéralement snobé dans toute cette masse "The artist" - "Intouchables".   Ces 2 biopics ont à peine leur présence aux nominations, c'est vraiment regrettable quand on voit la prestation de Philippe Torreton et Sami Bouajila. Ils méritaient amplement un trophée mais, happés par les deux films phares de l'année, ils n'ont pu qu'admettre leur défaite. Qu'à cela ne tienne, ces deux longs-métrages sont majestueux de vérités et je salue ici leur prestations, leurs implications, dans ces petites merveilles que nous offre ce cinéma français.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

Et Antoine de Caunes de conclure comme chaque année :

"Gloire aux vainqueurs, Honneur aux vaincus"

 

 

 

 

 berenice-bejot.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           

       meilleure actrice

 

 

 

 

 

michel-hazanavicius.jpg

  meilleur réalisateur

 

 

 

 

 

 omar-sy-copie-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                   

                                                                                  meilleur acteur

 

 

 

 

 

 

BRAVO A TOUS !!!!!

 

 

 

 

 

 

 

A voir également le SAV d'Omar et Fred spécial César. Génial !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

 

cooltext1426076376.png

aux amoureux du cinéma !!

 


Fan de cinéma ??

Ce blog est pour vous !!

 

 

Cinema

 

 

Vous y trouverez mes synopsis

 

et mes avis personnels !!


 
Vous pouvez, vous aussi, donner votre avis, positif ou négatif, sur les films récents du 7ème art.

 

 

 

------------------------

Mes films préférés

 

N'oublie jamais

Collision

Kiss kiss bang bang

Le cercle des poètes disparus

Slumdog millionaire

La ligne verte

L'âge de glace

Petits meurtres à l'anglaise

Tanguy

Bad Santa

Very bad trip

...

 

 

------------------------

Mes acteurs préférés

 

Robert Downey jr.

Meryl Streep

Rachel McAdams

Emily Blunt

Kristin Scott Thomas

Valérie Benguigui

François Berléand

James Franco    

Stanley Tucci

...

 

 

------------------------